mercredi 30 juillet 2014

22 février : Ouest France attaque la police et la justice

Après avoir été accusé de fournir ses photos aux flics pour les aider à réprimer les manifestant-e-s du 22 février*, notre quotidien préféré Ouest France est plus corrosif que jamais contre le pouvoir en place. Dans un récent communiqué **, la rédaction du journal attaque autant les policiers - qu'elle traite de crétins - que les magistrats nantais - qu'elle traite de menteurs -.

Explications :

- Ouest France attaque la justice. Les magistrats ont répété lors du procès du 19 juillet dernier que des clichés de la manif du 22 février ont été fournis gracieusement par Ouest France. C'est à partir de ces photos qu'une peine d'un an de prison ferme à l'égard d'une personne a été prononcée. Le quotidien scandalisé répond au contraire dans son communiqué que le parquet a envoyé une réquisition "en date du 26 février 2014". Entre un don gracieux et une contrainte judiciaire les versions divergent, et c'est énorme. Qui du procureur de Nantes ou de Ouest France a menti ? Puisque nous ne doutons pas de la fiabilité et de l'honnêteté du quotidien régional, il faut se rendre à l'évidence : les magistrats nantais sont donc des mythomanes compulsifs.

- Ouest France attaque la police. Le quotidien précise qu'il n'a fourni que des photos déjà mises en ligne sur internet ou publiées : "Des photos ont été transmises aux enquêteurs. Exclusivement des documents déjà parus dans les colonnes du journal papier ou diffusées sur nos sites". Les membres de la cellule spéciale de policiers chargés à plein temps pendant des semaines d'enquêter sur les manifestant-e-s du 22 février sont donc assez demeurés pour n'avoir même pas pensé à consulter les articles évoquant l'évènement sur lequel ils enquêtent. Soyons clairs : Ouest France accuse les policiers d'être des crétins et des incapables.

Nous remercions donc chaleureusement la rédaction de Ouest France pour son courage , sa clairvoyance et son indépendance vis à vis des pouvoirs.
Les journalistes de Ouest France révèlent au grand jour qu'ils partagent nos constats sur la police et la justice. Nous les invitons à nous rejoindre dans les rues de Nantes lors des prochaines manifestations ou nous aurons beaucoup de choses à leur dire ...


Source: Indymedia