mercredi 30 juillet 2014

Actualisation - Comment soutenir les camarades incarcérés

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l'aéroport sont en ce moment en prison.
Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l'aéroport et son monde en est un.
Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d'incarcération plus vivable et pour qu'ils n'oublient pas qu'ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. Les courriers sont aussi leurs principales sources d'info hormis la téloche et les journaux pourris. Puis l'administration pénitentiaire aura sûrement moins envie de mettre la pression à quelqu'un.e qui a plein de soutien derrière. N'hésitez donc pas à leur envoyer des lettres, des cartes postales, des dessins, des photos.

COURRIER
→ Pour écrire à Simon (en prison depuis le 20 juin) : DREUX Simon n° écrou 60084 - Centre Pénitentiaire de Nantes - Quartier Maison d'Arrêt - BP 71636 - 44316 Nantes cedex 3
→ Pour écrire à Engué (enfermé depuis le 1er avril) : DELANOUS Enguerrand n° écrou 59694 - Centre Pénitentiaire de Nantes - Quartier Maison d'Arrêt - BP 71636 - 44316 Nantes cedex 3
→ Pour recevoir du courrier de la part des prisonniers : Pour Engué et Simon, si vous n'avez pas d'adresse pour recevoir du courrier, vous pouvez mettre en expéditeur votre prénom ou surnom, avec l'adresse du Comité de Soutien aux Inculpé.e.s. On vous fera parvenir les lettres qui vous sont adressées lors du non-marché de la ZAD, les vendredi de 17h à 19h au carrefour de la Saulce. Comité de soutien aux inculpé-e-s - Le Gué - 44220 Couëron

FRINGUES ET BOUQUINS
Il n'est pas possible d'envoyer des colis par la poste. Cependant, il y a moyen de leur déposer un certain nombre de fringues, de bouquins et de revues. Le comité de soutien se charge de centraliser ces colis et fera le possible pour les leur faire parvenir.

THUNES
Tout est payant en prison, et galérer pour accéder au minimum vital rend l'enfermement encore plus insupportable. Par contre, au-delà d'à peine 200 euros par mois envoyés à un ou une détenu-e, la prison retient une bonne partie des thunes, pour soit-disant le rendre à la personne détenue à sa sortie... Du coup, le comité de soutien s'occupe de centraliser les dons pour que engué et simon reçoivent les sous régulièrement (sans grossir les caisses de la taule ou les poches des matons). Envoyez vos chèques à l'ordre du « comité de soutien aux inculpées ».
Alors pour tout ce qui est fringues, bouquins et chèques, on les reçoit à l'adresse suivante pour leur faire parvenir : Comité de soutien aux inculpé-e-s - Le Gué - 44220 Couëron

MESSAGES À LA RADIO
Il y a aussi moyen d'adresser des messages aux personnes incarcérées à travers l'émission de RADIO anticarcérale Natchav' qui diffuse tous les dimanche de 19h à 20h sur Alternantes (98.1 fm à Nantes/91 à St Naz). Il y a un répondeur où on peut laisser des messages qui seront lus à l'antenne : 06 26 55 86 87. Ce n'est pas sûr que nos camarades aient des postes radio dans leurs cellules, mais ça vaut la peine d'essayer ; peut être que d'autres détenus leur passeront les messages.
Voilà pour les infos pratiques de comment joindre ou soutenir matériellement les camarades. Après, d'autres moyens de les soutenir, c'est sûrement de continuer à se battre, de faire en sorte que la répression de quelques un-e-s d'entre nous n'arrête pas le mouvement de lutte ; au contraire, que collectivement on se renforce ! Et bien, bon courage à vous tou.te.s, et maintenons cette lutte bien vivante !

Le Comité Anti-Rép (CARILA/legal-team), juillet 2014

Source: Indymedia